1794 : Le génocide Vendéen

« Le premier des droits de l’homme, c’est le droit à la vérité » Philippe De Villiers

chefs VendéensLes principaux chefs Vendéens :
Bonchamps, Lescure, De Charette, De La Rochejaquelein…

Avant de commencer, un message à tous les enfants : ce que vous allez lire ici n’est pas écrit dans vos livres d’histoire !

Le 23 décembre 1793, le Général de l’armée républicaine François-Joseph Westermann envoie ce message au Comité de salut public à l’issue de la Bataille de Savenay :
« Il n’y a plus de Vendée. Elle est morte sous notre sabre libre, avec ses femmes et ses enfants. Plus de Vendée, citoyens républicains, je viens de l’enterrer dans les marais et dans les bois de Savenay, suivants les ordres que vous m’avez donnés […]. J’ai écrasé les enfants sous les sabots des chevaux, massacré les femmes qui, au moins pour celles-là, n’enfanteront plus de brigands. Je n’ai pas un prisonnier à me reprocher, j’ai tout exterminé […] »

Lire la suite