Histoire de l’Univers – Partie 5 : Grandeur et décadence du modèle standard de la cosmologie

Télécharger l’article en PDF : PDF_logo

Nous avons vu dans le premier volet de cette série [1] que l’Univers qui nous entoure est dynamique et que celui-ci possède une histoire et donc une origine. Les observations astronomiques ont mis en évidence que ce dernier est actuellement dans une phase d’expansion isotrope généralisée.
A partir des années 1970, les physiciens sont arrivés à établir un scénario probable de son histoire appelé « Modèle standard de la cosmologie » renommé récemment modèle « ΛCDM » pour « Lambda Cold Dark Matter ». Ce modèle est basé sur les théories de la relativité générale, de la physique quantique [2] et de la physique des particules [3].

L’un des aspect les plus remarquables du modèle cosmologique est qu’il explicite les mécanismes de la création des éléments connus qui constituent l’ensemble des atomes de matière que l’on rencontre dans l’Univers.
L’Hélium et l’Hydrogène sont les premiers éléments fabriqués dès les trois premières minutes de la vie de l’Univers, des étoiles se sont ensuite constituées à partir de ces deux composants avant que ces dernières ne « fabriquent » les atomes lourds par fusion nucléaire.

Dans cet article, les différentes étapes de la vie de l’Univers seront décrites en précisant les limites particulièrement importantes du modèle ΛCDM sur certains points. En effet, à plusieurs reprises, des hypothèses lourdes on du être effectuées pour assurer le sauvetage du modèle à la suite de nouvelles observations.

Lire la suite

Publicités

Histoire de l’Univers – Partie 1 : Naissance et Topologie

JPP - Big Bang Cover - Pict

A la fin du 19e siècle, l’univers est considéré comme infini et statique, les étoiles ont toujours été là et elles sont éternelles.
Cependant, la mesure de la lumière des objets astronomiques lointains présente un décalage inexpliqué vers le rouge. Plus l’objet est éloigné, plus le décalage est important et ce dernier est constaté dans toutes les directions d’observation.

Lire la suite