Afghanistan : pourquoi nous nous battons

Obsèques_soldat-fr_Afgh

A intervalle régulier, les médias parlent -un peu- des soldats français qui depuis 10 ans meurent en Afghanistan.
Au dernier pointage le décompte des pertes françaises est égal à 74 (au 14/08/2011).

La question que peuvent éventuellement se poser les français, sans parler des familles des victimes concerne les raisons de notre intervention et donc pourquoi nous nous battons là bas.

Un petit rappel historique s’impose au préalable, tout a commencé le 11 septembre 2001…

A. HISTORIQUE

11 septembre 2001
Ce jour là, 3000 personnes furent assassinées à New York et Washington lors des fameux attentats ayant eu lieu sur le sol américain.
Ces derniers furent exécutés à l’aide d’avions qui ont percuté les tours jumelles de New York et de quelque chose qui a heurté le pentagone.

16 septembre 2001
Quelques jours après les attentats, l’organisation Al-Qaida et son chef Ben Laden sont mis en cause par l’administration Bush.
Le 16 septembre, Ben Laden nie formellement être à l’origine des attaques

20 septembre 2001
Lors d’un discours prononcé devant les 2 chambres du congrès, les responsables des attaques furent désignés par le président américain George W. Bush comme étant le groupe terroriste Al-Qaida et son chef Ben Laden…

Extrait :
« …Americans have many questions tonight. Americans are asking: Who attacked our country?
The evidence we have gathered all points to a collection of loosely affiliated terrorist organizations known as Al Qaeda… »

Traduction :
« …Les éléments de preuve que nous avons rassemblés désignent tous un réseau d’organisations terroristes liées entre elles, connu sous le nom d’Al-Qaida… »

Et donc Bush décide de déclencher la guerre contre le terrorisme à partir des « éléments de preuve qu’ils ont rassemblés ».

28 septembre 2001
Interview de Ben Laden dans le journal Pakistanais « Ummat », ce dernier nie à nouveau formellement être à l’origine des attentats ou en avoir eu connaissance au préalable.

07 octobre 2001
Une coalition occidentale menée par les États Unis lancent les opérations militaires en Afghanistan.

La France participe à cette intervention sur la seule parole de l’administration Bush.

Aout 2011
10 ans après, le nombre de soldats de la coalition tués s’élève à 2590 (au 15/07/2011).
Coté français, on compte 74 tués (au 14/08/2011), le décompte des soldats handicapés à vie n’est pas fourni, on l’estime à plusieurs centaines.

Au niveau militaire c’est l’échec total, la coalition est embourbée malgré le renfort de 30 000 soldats envoyés en 2009 par le prix Nobel de la paix Barack Obama.
Les Talibans contrôlent la majeure partie du pays.
Un président corrompu et illégitime Hamid Karzai contrôle les miettes du territoire qui ne sont pas aux mains des talibans, principalement la capitale Kaboul.

Et…les « éléments de preuves » qui accusent Al-Qaida et Ben Laden annoncés par Bush en 2001 sont toujours en attente !

B. LES DOUTES SUR LA VERSION OFFICIELLE DU 9/11
Une première période de grande émotion suscitée par les attentats du 9/11 a mis en veilleuse tout comportement rationnel des analystes.
C’est un cas typique d’application de la « stratégie du choc » telle que définie par Naomi Klein.

Certains ont tout de même fini par se pencher sur les éléments du dossier, l’un des premiers à avoir lancé une alerte fut Thierry Meyssan.
Ce dernier a découvert de nombreuses invraisemblances sur l’attentat du pentagone publiées dans son célèbre ouvrage « L’effroyable imposture » paru en 2002.
Il montre en particulier qu’aucun avion de ligne n’a pu frapper ce bâtiment.
Voir ce lien : 11 septembre 2001 – Partie 1 : Pentagone

Après les doutes émis sur cet attentat, ceux de New York furent à leur tour examinés de près. Et là aussi, d’incroyables anomalies ont été découvertes :
11 septembre 2001 – Partie 2 : Twin Towers

Depuis cette date, un grand mouvement populaire s’est levé dans le monde entier pour réclamer une nouvelle enquête indépendante sur les attentats.
En parallèle, l’analyse des nombreuses données se poursuit, ces dernières convergent toutes vers le fait que la version officielle est mensongère.
Voir le très important travail effectué sur le site ReOpen911.

C. LA MORT DE BEN LADEN
Depuis 10 ans, une guerre asymétrique fait rage en Afghanistan, en parallèle, l’ennemi public N°1 (désigné) Ben Laden est officiellement traqué dans le monde entier. Ce dernier n’a par contre jamais été inculpé par le FBI ou par la CIA pour ces attentats !

Et enfin, le 2 mai 2011, Barack Obama annonce officiellement la mort de Ben Laden.
Ce dernier aurait été tué lors d’une opération terrestre menée par les forces spéciales U.S. au Pakistan, près d’Islamabad.

Là encore, il n’y a aucun élément matériel pour étayer cet événement. Pas de photos, pas de corps, uniquement la parole du président américain.

Le site ReOpen911 a réalisé une analyse intéressante de toute cette affaire :

C. L’ATTITUDE DE LA PRESSE
Depuis les attentats de 2001, la presse mainstream occidentale a suivi sans dévier la ligne Bushienne, pour elle, il ne fait aucun doute que ce dernier a dit la vérité. Même s’il a été assez rapidement établit que Bush a menti sur les raisons de la 2ième guerre post 9/11 lancée en Irak par l’armée américaine en 2003.

Par nature, des journalistes et des scientifiques doivent poser des questions sur tout sujet qui interpelle.
C’est pourquoi il est très étrange de constater que toute la presse mainstream, même celle qui se targue d’être indépendante, hurle à la théorie du complot et au déviationnisme dès que l’on émet le moindre doute sur la version officielle (Bushienne) des événements du 9/11.

Pourquoi la presse ne fait elle pas son travail ?
Est elle à ce point incompétente ou y a t’il d’autres raisons ?

D. LE PNAC
Les vraies raisons des 2 guerres menées par les États-Unis ont été dévoilées avant le 11 septembre par le think thank néoconservateur PNAC : Project for the New American Century (Projet pour le Nouveau Siècle Américain).
L’objectif avoué du PNAC était de « restaurer le leadership américain » dans le monde à l’aide de sa puissance militaire.

Le renversement de Saddam Hussein était inscrit dès 1998, de même que la nécessité rapide d’un nouveau Pearl Harbor (rapport de septembre 2000) pour obtenir le soutien de l’opinion publique. Soutien nécessaire pour mener au plus vite des opérations militaires afin de prendre le contrôle des ressources pétrolières (Irak) et de leurs voies d’acheminement (Afghanistan).
Exactement un an après ce rapport, le 11 septembre 2001, ce nouveau Pearl Harbor eut lieu !

E. CONCLUSION
Nous avons été entrainés en 2001 dans la guerre d’Afghanistan sur un mensonge d’état américain.
Jacques Chirac, l’un des chefs d’état qui furent trompés a décidé, probablement en toute bonne foi, de participer à l’invasion de l’Afghanistan.

Pour le cas de l’Iraq, nonobstant les intérêts français de l’époque (Total), ce dernier a eu le courage de tenir une position indépendante des néoconservateurs américains.
Il est clair que si les imposteurs qui nous gouvernent depuis 2007 avaient été au pouvoir à cette époque, nous serions également embourbés en Iraq.

Cette guerre d’Afghanistan est donc illégitime et elle n’est pas la notre. Il s’agit enfin d’un cuisant échec militaire démontré et non contesté au bout de 10 ans de combats.

La réponse à la question initiale est donc claire, nous nous battons et nous nous faisons tuer pour rien…

Article publié sur Agoravox

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s