L’épistémologie pour les nuls

Les médias nous abreuvent au quotidien avec des analyses ou des opinions de scientifiques sur à peu près tous les sujets.
Ces références systématiques à la science toute puissante sont devenues une sorte de nouvelle religion qui semble être venue combler un grand vide dogmatique et culturel.

Comme bien souvent, la gent journalistique manipule des concepts qu’elle ne maîtrise pas.
A la lecture de cet article vous allez donc en apprendre un peu plus sur le sujet, ce qui devrait vous permettre de briller lors du prochain cocktail organisé à la Mairie !

La méthode scientifique
La méthode scientifique a pour objectif originel de comprendre les mécanismes que l’on observe dans la nature dans le but de les maîtriser.

Elle repose sur les postulats suivants :
– les lois de la nature sont invariantes dans le temps
– les lois de la nature sont identiques en tous lieux de l’univers

La méthode scientifique est basée sur 3 axes intimement liés :
– la conceptualisation ou élaboration d’une théorie
– l’empirisme ou expérience
– le calcul basé sur l’utilisation des mathématiques

La méthode en elle même est séquentielle, elle fonctionne donc par phases :
**Phase 1 :** élaboration d’une théorie à partir d’une idée ou d’une observation
**Phase 2 :** vérification de cette théorie par l’expérience
**Phase 3 :** si l’expérience est reproductible dans des conditions identiques par tout le monde, alors la théorie est universellement admise. A noter qu’une théorie ne représente pas forcément le mécanisme réel qui peut rester éternellement inconnu.
**Phase 4 :** si une expérience inédite vient infirmer la théorie, alors la théorie est rejetée
**Phase 5 :** la théorie doit alors être modifiée ou remplacée par une nouvelle théorie pour être compatible avec l’expérience de la **Phase 4**
Et là on repart en **Phase 2** !

Les Mathématiques :
Les Mathématiques permettent de manipuler la théorie en associant des équations aux différentes grandeurs physiques décrites dans la théories afin de les relier entres elles.
Si ces équations peuvent être résolues, alors le comportement du phénomène dans le temps peut être facilement obtenu par calcul direct.
Si ces équations ne peuvent pas être résolues (si si cela arrive !) alors les ordinateurs viennent à notre aide grâce au calcul numérique.

Les limites de la science
– on ne peut pas savoir si une théorie à un moment donné représente la réalité du mécanisme observé, réalité correspondant à la main de Dieu en quelque sorte !
– la nature obéit aux mathématiques dont on ne sait pas si elles sont une construction de l’esprit humain ou si elles existent dans l’absolu.
– on ne sait pas d’où proviennent les lois de la physique, c’est une des grandes questions philosophiques de base.
– on sait depuis Einstein que la matière et l’énergie c’est la même chose, mais on ne sait pas d’où vient l’énergie de l’univers et donc l’origine de l’univers est également inconnue.
– une théorie qui n’est pas vérifiable par l’expérience n’a rien à voir avec la science, c’est de la spéculation de bistro ! (Ex : théorie des cordes)
– la connaissance scientifique que l’on a d’un sujet est valable à l’instant T, dans le futur de nouvelles avancées peuvent très bien changer complètement cette connaissance ou vision des choses.
Exemple :
On croyait au moyen age que la terre était au centre de l’univers et que le soleil et les étoiles tournaient autour, c’était le modèle géocentrique.
Aujourd’hui, on pense que la terre tourne autour du soleil (modèle héliocentrique) et que ce dernier tourne autour du noyau de la galaxie qui elle même se déplace avec des collègues à elle au sein d’un amas.

**Les abus de la science et de son utilisation**
Les scientifiques croient posséder la connaissance contrairement au commun des mortels.
Les scientifiques pratiquent le délit d’opinion, en effet puisqu’ils ont le savoir, alors ils croient qu’ils ont raison.
La population croit que les scientifiques possèdent le savoir ultime et les médias les confortent dans cette croyance car n’y comprenant rien eux même, ils le croient aussi.
Les scientifiques dans leur grande majorité croient que les connaissances du moment sont définitives, ils font et refont cette erreur sans cesse ce qui prouve qu’ils ne connaissent pas l’histoire de la science.
Quelques mandarins sont au sommet de la pyramide hiérarchique et contrôlent le développement des idées. L’évolution de la science est donc ralentie par ce système très hiérarchisé, centralisé et sclérosé.
La plupart des scientifiques rejettent systématiquement toute nouvelle théorie non conforme aux normes arbitraires du pouvoir scientifique en place.
Une nouvelle théorie ne s’impose jamais, ce sont ses détracteurs qui finissent par mourir.
Les scientifiques sont organisés en structures professionnelles pour protéger leur corporation.
La science est exploitée par le pouvoir politique pour fabriquer des armes terrifiantes capables de détruire la planète et des moyens de contrôler les population.
La science est invoquée à tort et à travers par les médias, le pouvoir politique et par les lobbies industriels pour démontrer ce qui les arrange.
Des études scientifiques parfaitement valables sont fréquemment ignorées par les médias pour ne pas porter préjudice à certains intérêts supérieurs.
La science a toujours quelque chose à dire sur tout même sur des sujets où elle ne sait rien.
Sur à peu près tous les sujets, on trouve une étude scientifique pour démontrer une chose et une autre qui démontre son contraire, il faut donc faire preuve de discernement pour se faire une opinion.
Il faut toujours déterminer qui a financé une étude scientifique pour savoir à qui elle profite.

**Les bons cotés de la science**
La science est basée sur des fondations solides telles que l’expérience de terrain, la logique et le raisonnement.
La science a remplacé la religion qui était basée sur des dogmes et des affirmations arbitraires établies par une minorité dont le seul objectif était de prendre le pouvoir et de le conserver par la terreur.
La science par construction va toujours de l’avant, elle ne régresse jamais.
Une minorité de scientifiques intègres fait réellement progresser la science, ils se battent contre vents et marées pour leurs idées auxquelles ils sont parfois prêt à donner leur vie.
Les nouvelles idées valables finissent toujours par s’imposer même si elles mettent du temps.
Une bonne théorie est prédictive, elle permet d’anticiper le résultat d’expériences non encore réalisables au moment de sa divulgation.
La méthode scientifique peut s’appliquer à presque tous les domaines dans certaines limites.
Une étude scientifique tendancieuse ne résiste pas à une analyse détaillée effectuée par un véritable spécialiste.
La science associée à sa petite sœur la technologie pourrait rendre le monde meilleur si les dirigeants en avaient la volonté ou si les peuples les y obligeaient.

**Conclusion **
« Science sans conscience n’est que ruine de l’âme » (Rabelais)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s