11 septembre 2001 – Partie 1 : Pentagone

« Les questions sans réponses sont-elles plus redoutables que les réponses que personne ne remet en question ? »

meyssan1

Tout a commencé en 2002 lorsque Thierry Meyssan a osé remettre en cause la version officielle concernant les attentats du 11 septembre.
Il s’est intéressé de près à l’attaque du Pentagone en se basant sur les nombreuses informations d’époque disponibles sur Internet, et sans parti pris a mis en évidence un certain nombre de très graves invraisemblances dans la version officielle.
Son livre « l’effroyable imposture » fut alors attaqué d’une manière consensuelle par toute la presse mainstream française mais sans contres arguments factuels sur le contenu du livre et les problèmes pointés par son enquête.


Les attaques furent plutôt basées sur des jugements de valeurs en affirmant par exemple qu’il était « impensable » de mettre en cause la version officielle et l’intégrité de l’administration US ou dirigées contre le personnage en prétendant entre autres que Meyssan ne cherchait qu’à gagner de l’argent en réouvrant ce dossier.

Chronologie officielle des attentats :

8h14
un Boeing 767 de United Airlines (vol UA175), avec 65 personnes à bord, quitte Boston pour Los Angeles

08h20
Le vol 11 d’AA (Boeing 767, vol AA 11 Boston-Los Angeles) se trouve au-dessus d’Albany, à quelque 250 km au nord de la ville de New York, il fait brusquement demi-tour en direction de New-York.

08h48
Le vol 11 d’American Airlines percute la tour nord du World Trade Center soit 28 minutes après son demi-tour.

9h06
Le vol UA175 d’United Airlines percute la tour sud.

9h00
Le Boeing 757, vol AA77 d’American Airlines Washington-Los Angeles fait subitement demi-tour.

9h38
Le vol AA77 s’écrase sur le Pentagone de Washington environ 38 minutes après son demi-tour.

10h10
Un quatrième avion (Boeing 757, vol United Airlines UA 93 Newark-San Francisco) s’écrase dans le Somerset County, en Pennsylvanie.

Pentagone, ça ne colle pas…
Examinons maintenant les principaux points qui présentent des incohérences majeures dans la version officielle.

Problème 1 :
Un Boeing 757 de 47 mètres de long, 38 mètres d’envergure et de 13 mètres de hauteur fait un trou de 5 mètres de large environ dans le mur du pentagone.
D’après un cliché réalisé juste après l’impact les ailes et la dérive ne provoquent aucun dégât sur la façade.
Je vous épargne le calcul de l’énergie cinétique emmagasinée par un avion de 100 tonnes à plus de 800 km/h, énergie en partie présente dans les ailes, les réacteurs et la dérive.

Une photo très parlante qui montre le Boeing dans l’axe de pénétration du pentagone :

 

pentagone_avion

Pourquoi la dérive n’a t’elle pas brisé les vitres au dessus du trou d’entrée, idem, pourquoi les ailes n’ont elles laissées aucunes traces latérales ?

Vidéo du crash test d’un chasseur Phantom F4 lancé contre un mur de béton d’au moins 3 mètre d’épaisseur :

Un détail instructif :

f4_image2_b

On voit bien que l’avion a certes été réduit en miettes mais que les ailes ne se sont pas « repliées » puisqu’elles ont clairement enfoncé le mur.
Pour le pentagone, un expert nous explique par contre très sérieusement que le 757 s’est replié sur lui même (ailes, dérive) avant de percer le bâtiment comme s’il s’agissait d’un Transformer de la célèbre série SF !

A noter cependant qu’un mur en béton de 3 mètres d’épaisseur se comporte sans doute différemment d’un bâtiment comme le pentagone.

Problème 2 :
Le pentagone est le bâtiment le plus protégé du monde, la base aérienne militaire d’Edwards est à 15 km de là, et en 38 minutes pas le moindre chasseur n’a décollé pour intercepter l’avion de ligne qui fonçait vers le pentagone, avion que la FAA n’a pas du manquer de signaler immédiatement au NORAD pour interception suivant la procédure en vigueur en cas de non respect du plan de vol.
Le système radar US le NORAD avec ses Awacs est capable de détecter un moineau qui poursuit une libellule dans votre jardin.
Rien qu’en 2001, avant le 11 septembre, on a enregistré 62 interceptions d’avions de ligne.
Jamais le délai d’intervention n’a excédé dix à quinze minutes car les pilotes sont dans leur cockpit prêts à décoller d’urgence.

Problème 3 :
Il n’y a aucune vidéo disponible de l’événement si ce n’est un petit clip de quelques secondes où on ne distingue rien de clair.
Sachant qu’il y a des dizaines de caméras autour du bâtiment, pourquoi les bandes n’ont elles jamais été rendues publiques ?

Problème 4 :
La pelouse devant le pentagone est intacte, pas une trace d’incendie ni aucun sillon alors qu’un avion plein à raz bord de kérosène s’est crashé devant cette dernière en volant en rase motte.
Comment le pilote a t’il fait pour ne pas érafler la pelouse ?
Et pourquoi le kérosène projeté sous l’impact n’a t’il pas mis le feu à la pelouse devant la façade ?

 

pentagone-razemot

Problème 5 :
Aucun débris d’avion retrouvé à l’extérieur si ce n’est un petit morceau de tôle froissée que personne n’a réussi à déterminer de quelle partie d’un 757 il pourrait provenir.

Problème 6 :
Nous volons dans des engins de papier car un avion est de structure très fragile pour minimiser le poids, celui du pentagone a néanmoins défoncé 3 corps de bâtiments en diagonale pour finir par faire un trou parfaitement rond de 2m30 dans le dernier mur.

Le dernier trou :

trou

 

Problème 7 :
Étrangement, la zone a été nettoyée immédiatement par les autorités ne permettant aucune expertise a postériori.

Problème 8 :
Cette information est beaucoup moins relayée par les sites qui parlent du 911, il s’agit d’une interview de ce gaffeur de Rumsfeld en date du 12/10/2001 qui parle d’un « missile » ayant frappé le pentagone :
http://www.defenselink.mil/transcripts/transcript.aspx?TranscriptID=3845
et la traduction effectuée par JP petit :
http://www.jp-petit.org/Divers/PENTAGATE/interview_Rumsfeld.htm

Extrait :
we’re talking about plastic knives and using an American Airlines flight filed with our citizens, and the missile to damage this building and similar (inaudible) that damaged the World Trade Center

Nota : il y a bien d’autres problèmes et invraisemblances dans la version officielle, mais seules les principales sont évoquées ici.

Conclusion :
La version officielle de l’attentat du pentagone étant donc plus que sujette à caution, il était logique d’aller voir si par hasard du coté des Twin Towers, il n’y aurait pas également quelques légers problèmes. Et comme on va le voir, là c’est encore pire….

A SUIVRE

Liens :
Le site de référence sur le 11 septembre :
http://www.reopen911.info/
Analyse sur Jean Pierre Petit :
http://www.jp-petit.org/Divers/PENTAGATE/Pentagate1.htm
Comparaison avec le crash de Sao Paulo :
http://www.jp-petit.org/Divers/PENTAGATE/crash_rate.htm

http://www.reopen911.info/News/2008/09/22/11-septembre-l%e2%80%99attaque-du-pentagone-remise-en-question-par-des-pilotes/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s