La théorie du pic pétrolier est fausse

On nous répète depuis des années que l’épuisement des réserves mondiales de pétrole est proche.
En effet, dès que l’on sera sur la partie descendante de la courbe de production en forme de cloche établie par le géologue texan Marion King Hubbert en 1956, et donc après être passé par le fameux pic, ce sera le commencement de la fin.

Cette affirmation est basée sur la théorie occidentale de l’origine biologique du pétrole ou théorie biotique.
Cette théorie dit que le pétrole est issu de matières organiques (dinosaures ?) piégées dans le sous sol proche de la surface et qui se sont transformées en hydrocarbures sous la pression sédimentaire.

Théorie abiotique
Il existe toutefois une autre théorie développée en secret par les Russes au début des années 50, la théorie « abiotique » qui considère que le pétrole est d’origine non biologique.


Dans cette dernière, le pétrole se formerait à très grande profondeur sous fortes conditions de pression et de température et puis serait acheminé vers la surface à travers des éruptions.
La quantité de pétrole serait proportionnelle à la quantité de carbone et d’hydrogène présente à l’origine de la formation de la terre, ce qui ne représente plus du tout le même ordre de grandeur.

A titre d’exemple, l’application de cette théorie dans le bassin de Dnieper-Donets entre la Russie et l’Ukraine a permis un taux de réussite de 60% lors des forages exploratoires.
Ce taux est à comparer avec celui de 10% environ par application du modèle occidental.

Les coûts d’extraction du pétrole abiotique sont par contre assez élevés car on le trouve à plus grande profondeur, cette limitation est semble t’il mal connue pour l’instant, les gisements du proche orient restent donc aujourd’hui ceux qui ont le plus bas coût d’exploitation.

Les chiffres 2005 de production mondiale de pétrole sont intéressants :

1. Arabie saoudite : 9.57 (Millions de barils)
2. Russie : 9.44
3. USA : 7.27
4. Iran : 3.91
5. Mexique : 3.76
6. Chine : 3.63
7. Canada : 3.03

10. Koweït : 2.51

14. Irak : 1.8 (2ième réserve mondiale d’après le modèle US)

La Russie est tout de même devenu le 2nd producteur mondial au milieu des années 80, ce qui n’est pas rien et semble prouver la pertinence de cette théorie.

Ce n’est donc pas demain la veille que la terre tombera en panne d’essence, par contre le problème des rejets de CO2 reste malheureusement toujours entier.

Voici donc encore une pièce du puzzle !

Pour en savoir plus :
http://petrole-abiotique.blogspot.com/ (MAJ du 03/08/2008)
http://www.alterinfo.net/La-guerre-et-le-pic-petrolier-_a11993.html
http://www.leblogenergie.com/2007/10/pic-ptrolier-co.html

Article publié également sur AGORAVOX :
http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=37478

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s