La théorie du puzzle

Aujourd’hui, chers lecteurs vous allez tout savoir sur le puzzle.

(Ce blog est nul, je clique sur le concurrent…)

Noooon, hé là, attendez ! lisez la suite !

Ça commence :
un objet complexe quel qu’il soit ne se présente jamais à l’observateur dans sa totalité, il se manifeste par contre à travers des aspects parcellaires, des morceaux en apparence sans rapports entre eux.
On peut donc comparer les informations disponibles à des pièces d’un puzzle dont on ne connaît pas le résultat.
Chaque pièce du puzzle représente également un puzzle lui même constitué de pièces plus petites.

Concrètement dans notre monde, on accède à une multitude d’informations isolées qui correspondent à une autre multitude d’objets complexes.
Ces informations prises isolément ne sont en elles mêmes pas significatives, par contre si l’on arrive à les regrouper par thème et à les mettre en lien, tout change et la compréhension de l’ensemble peut apparaître au grand jour.

La première étape consiste à regrouper les pièces qui appartiennent à un même puzzle.
Il s’agit ensuite de créer du lien pour emboîter les pièces qui s’assemblent et enfin à l’aide de pièces que l’on imagine soi même, des hypothèses en fait, combler assez d’emplacements vides pour percevoir l’image que représente la totalité du puzzle.

On voit donc bien que dans ce modèle du puzzle, une pièce = une information.

Si donc on collecte le maximum d’informations sur un sujet donné puis que l’on relie ces dernières entre elles on peut arriver à déduire le pourquoi et le comment de l’ensemble, alors que chaque information prise isolément n’a pas de signification.

Étudions maintenant le concept de manipulation suivant la théorie du puzzle.
La manipulation consiste tout simplement à masquer certaines pièces maîtresses et à les remplacer par de fausses pièces afin de faire croire à une vue d’ensemble différente de ce qu’elle est.
Ex : « l’Irak possède des Mass Destruction Weapons »

Avec une bonne capacité de synthèse, vous serez capables de rétro-découvrir l’ensemble le plus probable à partir d’un nombre de pièces limité.
Certains, peu nombreux, sont même tellement brillants qu’ils peuvent arriver à l’ensemble à partir d’une seule pièce !
Et enfin les meilleurs d’entre nous, les wizards, les véritables maîtres sont capables de reconstruire un ensemble à partir de 0 pièce !…

Voici donc pour illustrer mon propos quelques exemples d’objets complexes où la théorie du puzzle s’applique :
– la vérité au sujet du 11 septembre
– la géopolitique mondiale des 50 dernières années
– la compréhension de l’univers dans son ensemble
– le fonctionnement interne de votre petite amie

Bien entendu, le dernier exemple est de loin le plus complexe de tous, il est évident qu’il faut déjà avoir résolu les précédents avant de s’y attaquer :>>

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s